06
février
Par

Boîte chaude gardée sur la plateforme Climatherm.

Une boîte chaude gardée n’est pas un fromage Mont d’Or fondu au four et dégusté autour d’un bon vin alsacien! Il s’agit d’un équipement climatique plus sophistiqué dont vient de se doter le département GCE sur sa plateforme Climatherm grâce à la fondation ARCONIC dans le cadre de la Chaire de la paroi.

Il s’agit de 2 chambres climatiques de 1 m3 chacune dont la température et l’humidité sont contrôlables de manière différenciée (de -30 à +60 °C et de 10 à 95 % d’humidité relative). Ces chambres sont séparées par un porte échantillon permettant le test de parois de h x l x p = 1 m x1 m x0,40 m. Ce type d’équipement permet l’étude de parois plus ou moins complexes afin de caractériser ses performances, thermiques, hydriques voire aérauliques. Il peut s’agir de parois opaques simples, de parois composites, de parois ventilées ou de fenêtres complexes telles des fenêtres à isolation commutable ou des fenêtres pariéto dynamiques.

Cet équipement a pu être financé grâce au soutien de la fondation Arconic (anciennement Alcoa) dans le cadre de la création d’un axe “parois” à l’INSA de Strasbourg impliquant à termes les départements d’architecture, de génie climatique et énergétique et de génie civil.

Boîte chaude gardée ouverte.

Vue du porte échantillon et de l’intérieur d’une des chambres.

 

CREDIT PHOTOS : AHMET CAVUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *