16
mai
Par

Dans le cadre de leur formation, les étudiants de 4 ème année doivent organiser un voyage technique : choix de la destination, recherche de sponsors, organisation de visites, collecte de fonds. 

Cette année, les étudiants ont mis le cap à l’Est sur la perle du Danube : Budapest en Hongrie. 

Le voyage a été rythmé par des visites techniques chaque jour:

  • Centrale géothermique de Tura à l’Est de Budapest. Cette centrale pompe de l’eau sous pression à 2000 m de profondeur sortant à 125 °C permettant d’alimentant un cycle thermodynique de type ORC (cycle de Rankine organique) permettant la production électrique à hauteur d’1 MW. La chaleur fatale (90 % de l’énergie prélevée au sous sol) est pour l’instant évacuée dans des puits dits de “réinjection”. A l’avenir une serre maraîchère est prévue pour valoriser ces rejets de chaleur.
  • Installations techniques des bains Széchenyi. Ces bains sont les plus célèbres de Budapest. Le thermalisme est une tradition en Hongrie et les étudiants ne pouvaient pas passer à côté de cette opportunité pour pousser la porte des sous sol de cette institution.  Ils ont pu découvrir “l’envers du décor” avec tous ces réseaux modernes allant pomper cette eau thermale à environ 2000 m avant de l’utiliser dans les thermes mais également dans un hôpital à proximité. L’eau thermale est directement utilisée à des fins thérapeutiques puis est ré-utilisée après traitement pour chauffer des piscines conventionnelles.
  • Université technique de Budapest. Nos homologues de Budapest ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir nos étudiants et leurs présenter leurs activités et leurs installations techniques. Les visites ont été co-organisé avec les entreprises Grundfoss et IMI Hydronics : respectivement fabricants de pompes/surpresseur et de vannes hydrauliques (équilibrage, régulation).

En parallèle, les étudiants ont pu arpenter la ville pour découvrir ces lieux emblématiques : les bains, le château, l’église Saint-Matthias, la Citadelle, les rives du Danube, le Pont aux Chaînes, l’île Magrit ou encore le Parlement.

CREDIT PHOTOS : JB BOUVENOT, B. GROUTEAU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *